SANS MOTS (sem palavras) | companhia brasileira de teatro

sem_palavrasbyNanaMoraes (4)

SANS MOTS (sem palavras)

Marcio Abreu  | Technical rider | Photos | VideoTrajectoire | Presse

PROJET ARTISTIQUE

Quels corps s’affirment dans les sociétés contemporaines? Se disloquent-ils des zones invisibles et deviennent-ils visibles? Quels mouvements génèrent des formes de représentations et peuvent sauver les histoires indicibles par la vibration des corps et des discours vibrants? Aujourd’hui, les corps bougent et ils ne s’arrêteront pas.

Sem Palavras (Sans Mots) arrive quand les mots ne suffisent plus, quand on en a assez pour penser les événements dans leurs vitesse démesurée, quand ils ne sont plus entendus, quand ils ont besoin d’être réinventé, quand ils revendiquent leur dimension politique et poétique, quand ils veulent résonner pas en tant que lieu de pouvoir mais en tant que corps perméable et intégré à la société, quand ils veulent activer l’écoute et coexister avec d’autres paroles, avec d’autres corps. Quand les mots font corps.

TEXTE ET MISE-EN-SCÈNE

Marcio Abreu décrit son œuvre comme un texte dans lequel le corps parle d’abord, comme si le langage s’était perdu, comme si le langage s’était dispersé.

C’est par le biais de la question du genre et plus largement de la multiplicité des identités sexuelles et culturelles qu’il aborde le sujet. Il s’inspire d’Un appartement sur Uranus, du philosophe trans Paul B Preciado et s’imprègne d’Eliane Brum, journaliste et écrivaine brésilienne fervente defenseuse des droits des citoyen.n.e.s à disposer de leurs corps.

La mise en scène entremêlée des chroniques individuelles et des reportages dans un réseau richement pictural, dramatique et chorégraphique de solos et de scènes collectives dans lesquelles rêve et expérience de la réalité sont indissociables.

Pendant une journée, des personnages dont on ne sait rien, en transition, se croisent dans un appartement vide. Les corps se frôlent, se rencontrent, avec ou sans mots, pour raconter leurs histoires.

Marcio Abreu décloisonne les arts et les pensées. Dans un spectacle hybride entre théâtre, danse et performance, il invente une dramaturgie charnelle, puissante, énergique, qui froisse les idées reçues.

LE CONTEXTE

Créer un spectacle intitulé Sem Palavras – qui nous sert comme un dispositif provocateur au processus créatif lui-même – vient aussi du fait d’avoir créé auparavant une série de pièces avec la companhia brasileira de teatro, notamment PROJETO bRASIL (2015) e Preto (2017), aux dynamiques langagières diverses et ayant pour thème les pensées décoloniales et les changements vertigineux des sociétés contemporaines.

Dans toutes ces expériences, sont en jeu la coexistence des différences et de sujets qui ne s’épuisent pas, dans l’art comme dans la vie. Il s’agit de mettre en valeur la présence des corps en rapport et en dialogue constant avec d’autres corps, avec la multiplicité de modes d’existences et d’articulations étiques et esthétiques, ainsi qu’aux mutations de notre époque.

 

“L’existence n’admet pas de degré;

chaque existence a sa propre manière d’être,

immanente, incomparable.” 

David Lapoujade

 

SEM PALAVRAS (Sans Mots) es la nouvelle création de l’auteur metteur-en-scène Marcio Abreu et de la companhia brasileira de teatro.

Mise en scène, texte Marcio Abreu
Avec Rafael Lucas Bacelar, Kenia Dias, Vitória Jovem Xtravaganza, Fabio Osório Monteiro, Kauê Persona, Key Sawao, Giovana Soar, Viní Ventania Xtravaganza

Musique Felipe Storino
Dramaturgie Marcio Abreu, Nadja Naira
Création lumière Nadja Naira
Scénographie Marcelo Avarenga, Play Arquitetura
Costumes Luiz Cláudio Silva – Apartamento03
Vidéo Batman Zavereze
Collaboration artistique Rodrigo Bolzan, Cassia Damasceno, José Maria, Grace Passô
Technicien vidéo, scène Ricardo Barbosa
Technicien son Chico Santarosa
Traduction Thomas Resendes
Surtitrage Sonia Almeida

Production José Maria
Administration Cassia Damasceno
Diffusion internationale PLAN B – Creative Agency for Performing Arts

Production Companhia brasileira de teatro
Coproduction Instituto Oi Futuro, Rio de Janeiro ; A Gente se fala produções, Rio de Janeiro ; Théâtre Dijon Bourgogne, CDN ; Künstlerhaus Mousonturm Frankfurt am Main
Avec le soutien de Passages Transfestival, Metz ; Secretaria de Cultura e Economia Criativa, Governo do Estado do Rio de Janeiro